Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Florian Brunner

Un blog engagé où tout le monde pourra s’exprimer à sa manière sur Colmar, sa région et plus largement sur l'Europe et l'état du monde.

Relever le défi de la création politique

Publié le 28 Juillet 2013 par Florian Brunner

 

 

 

Nous voulons un renouveau de la politique qui passe par l'introduction d'une nouvelle façon de penser. Au-delà des normes fixées par une société essoufflée, en perte de repères, nous revendiquons notre liberté de penser et d’agir. Penser dans la norme, c’est penser que la politique est un exercice figé qui se résume à des luttes pour le pouvoir avec de l’argent, des trahisons, des scandales. En réalité la politique offre aussi de grandes opportunités d’agir et de créer. La politique peut également nous permettre d’innover, de proposer et de rénover. Nous voulons relever le défi de la création politique. Notre système éducatif est tellement cloisonné, fermé, étouffant que les jeunes ne demandent qu'à se libérer, imaginer, inventer. C'est cette volonté d'oxygéner la France et l'Europe que nous défendons. Nous avons tous nos idées, nos approches mais nous ne devons pas hésiter à tout balayer pour se remettre en question, repartir du début pour construire un projet nouveau. Dans la même démarche que les philosophes des Lumières au XVIIIe siècle, nous pouvons ensemble procéder au renouvellement du savoir, de l'éthique et de l'esthétique de notre temps. L’obscurantisme est encore fort dans notre monde et nous devons promouvoir la diffusion libre des connaissances et des savoirs.

Le discours politique doit s'écarter des sentiers battus. Nous pourrons aborder le domaine des Sciences, trop négligé en politique et tellement essentiel pourtant. Souvent les responsables politiques français et européens sont issus de formations littéraires et économiques. Leur travail est ainsi tourné vers le verbe exprimant quelques concepts de gestion et de romanesque. S’il est essentiel de savoir écrire, parler et de comprendre les outils économiques de notre temps, il est impératif d’avoir sa propre réflexion et de savoir inventer. La Science est un mécanisme inventif. La santé, l'exploration spatiale, l'environnement sont des défis scientifiques qui doivent pouvoir être abordés. Chez les jeunes demeure une curiosité, une envie d'apprendre et de connaître. La Science répond à cette attente. Le cinéma d'aujourd'hui ne cesse de se nourrir de travaux scientifiques. La Science-fiction a envahit les écrans. La Science-fiction c'est demain, c'est même déjà aujourd'hui. Les jeunes accourent voir ces films. Et les thèmes soulevés par ces films peuvent être du domaine de la politique. La politique ce n'est pas seulement des histoires de sous et de combines mais c'est surtout une question de projets. La politique doit redevenir un foyer de création pour construire l'avenir des citoyens. L’instauration d’ateliers créatifs pourra permettre d’instaurer une dynamique saine d’invention et de rénovation.


Est-ce encore de la politique ? La politique est-elle morte ? Devons-nous aller vers autre chose ? Pour rénover nos outils et notre démocratie, nous devrons inventer de nouvelles méthodes, inventer un nouveau discours, inventer de nouveaux procédés. Comme dans une démarche scientifique, nous ne savons pas ce que nous allons trouver, mais nous cherchons et donc nous expérimentons. Comme dans une démarche artistique, nous ne savons pas ce que nous allons créer et nous explorons notre imagination. Il ne sert à rien de se perdre dans une planification excessive. La vie est l’acceptation de l’inattendu, nous sommes loin de maîtriser tous les paramètres, nous ne pouvons qu’accepter l’aventure qui nous est offerte, nous ne pouvons que relever les défis que notre temps élabore.


Pas question de céder au pessimisme facile et ambiant. Pas question d’oublier les progrès que l’humanité a effectué notamment dans les domaines de la santé, de la sécurité et du confort. Pas question d’oublier les découvertes que l’humanité a pu effectuer. Pas question d’ignorer ce qui nous accompli. L’imperfection est ce qui permet la complémentarité et la définition du Commun. Nous devons l’accepter. Et nous ne nous interdisons pas en même temps d’initier des améliorations. Ainsi nous soutenons l’optimisme, car seule cette force fait avancer les hommes. Nous n’avançons pas en soupirant mais en voulant. Nous vivons une aventure collective où chacun a sa place, où chacun est libre de penser et de s’exprimer, où chacun peut lancer une initiative. Nous ne vivons pas le plan de carrière d'un tel ou d'un tel. La réussite ne doit plus être le fruit de l'arrivisme mais la juste récompense du talent.


Dans cette rénovation, il est vital d’associer pleinement les jeunes sans vouloir en jouer et les utiliser. Les Jeunes ne sont pas un gadget électoral mais une force d’avenir qui doit être prise en compte.


Florian BRUNNER

Président des Jeunes Démocrates d’Alsace

Représentant des Jeunes Démocrates de France chez les Young Democrats for Europe

Commenter cet article