Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Florian Brunner

Un blog engagé où tout le monde pourra s’exprimer à sa manière sur Colmar, sa région et plus largement sur l'Europe et l'état du monde.

Pour que Marine Le Pen soit présente à la présidentielle de 2012

Publié le 7 Février 2012 par Florian Brunner

Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, Nicolas Sarkozy et François Hollande feraient jeu égal avec chacun 33% des intentions de vote, au cas où Marine Le Pen ne serait pas présente au premier tour de la présidentielle. En effet Marine Le Pen peine à trouver les 500 parrainages nécessaires pour pouvoir être candidate à la présidentielle. Ainsi Marine Le Pen, candidate du Front National, qui obtient des scores de 16 à 20% d’intentions de vote dans les sondages n’est pas sûre de réunir ces 500 signatures. Il est pourtant indéniable que le Front National représente un courant politique conséquent. En 2002, ce mouvement politique était présent au second tour des élections présidentielles. En 2007, il faisait 10% et arrivait quatrième. Cette force politique, trop souvent stigmatisée, risque de se voir refuser l’accès à la présidentielle, par un blocage. Si le Front National ne pouvait pas se présenter à l’élection présidentielle ce serait une grave crise qui s’ouvrirait alors car les citoyens le ressentiraient comme un refus de laisser s'exprimer leurs véritables attentes.

 

L’élection présidentielle n’est pas une élection sage, une élection dont on doit organiser l’éternel duel droite-gauche pour voir ces deux courants décevoir à nouveau. La démocratie n’est pas là pour susciter la déception perpétuelle des citoyens. Alors oui, le Front national est un parti d’extrême droite, oui il porte un programme peu crédible, oui il défend des valeurs contestables, oui il est plus un parti de régression que d’évolution mais il appartient aux citoyens de choisir. En refusant ce courant dans la course à la présidentielle, nous ne ferons que son jeu, il pourra alors dénoncer le système, le système qui refuse d’entendre les citoyens et qui veut sa perte, le système qui se cloisonne et se protège. Ce système auquel le Front National a beau jeu de ne pas prendre part…Cessons la stigmatisation à outrance d’un parti qui ne demande que cela et acceptons-le dans le débat, laissons-le prendre des responsabilités où il décevra peut-être plus que les autres mais au moins le masque sera tombé : le Front National n’apporte pas le changement mais la déception. Chaque fois que le Front National a pris des responsabilités, il a déçu. Les français le savent mais ils ne souhaitent pas voir le Front National accéder à la présidence, ils souhaitent l’utiliser pour manifester leur colère et pour changer le rapport de forces politiques. Marine Le Pen qui a réussi à percer mérite ses 500 signatures. Si Le Front National effectue une si belle percée c’est aussi parce que les autres courants n’arrivent pas à convaincre. Alors laissons le Front national entrer dans la course et tentons de convaincre les citoyens. Ne fuyons pas l’adversaire mais affrontons-le de face. Autrement nous aurons organisé une parodie d’élection. Nous aurons définitivement fait échouer notre démocratie. Or c’est notre démocratie qui doit gagner pour permettre à notre pays de relever les défis qui se présenteront à lui. Organisons la victoire de la démocratie française et faisons confiance au choix que feront les citoyens.                                                                                                                

 

Le sondage Ifop semble nous préparer à l’hypothèse où Marine Le Pen n’aurait pas réussi à obtenir les 500 signatures nécessaires afin de pouvoir se présenter à l’élection présidentielle. Pourtant on aura beau préparer, on aura beau tenter de faire accepter l’idée, si le FN n’est pas présent à l’élection présidentielle alors qu’il fait dans les 20% d’intentions de vote dans les sondages, une partie de la société française sera poussée à la révolte. Alors on peut s’extasier devant un François Hollande réveillé au Bourget, on peut admirer la riposte classique de Nicolas Sarkozy, on peut préparer l’éternel duel droite-gauche pour le second tour mais cette préparation n’aboutira qu’à une volonté plus ferme émanant du peuple de bousculer les clivages et le système, et cette volonté pourra se manifester de manière violente.                                                                                                          

 

On peut s’interroger en outre sur l’utilité du système des parrainages : il a été mis en place pour limiter les candidatures, et pourtant l’inflation des candidatures n’a pas pu être maîtrisée. De nombreux maires plaident pour l'anonymat des signatures car ils craignent une réprobation des électeurs mécontents et redoutent aussi les pressions des deux grands partis majoritaires. Ainsi il parait souhaitable que les parrainages soient anonymes comme le demande actuellement Marine Le Pen au Conseil Constitutionnel. Enfin il est nécessaire que les maires s’engagent fermement à soutenir l’expression de tous les courants politiques dans notre démocratie, et ça commence par le Front National.

Commenter cet article