Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Florian Brunner

Un blog engagé où tout le monde pourra s’exprimer à sa manière sur Colmar, sa région et plus largement sur l'Europe et l'état du monde.

Pour des jeunes qui réussissent

Publié le 12 Janvier 2014 par Florian Brunner

 

 

La cause principale du sentiment de défiance qui se propage dans notre pays et qui prend différentes formes est l’incapacité de notre système éducatif à forger une génération capable d’affronter la compétition internationale. On arrête pas de condamner l’Europe, en appelant au repli, au retour de la France en France mais soyons clairs : la France a de nombreuses lacunes qu’elle ne doit qu’à elle. L’ouverture sur le monde reste même une possibilité de s’en extraire et de sauver des potentiels.

 

Des jeunes brillants sont ignorés, éjectés du système parce qu’ils n’ont pas le parcours uniforme souhaité. Les étudiants s’en vont déprimer dans les structures universitaires, enfermés dans des amphithéâtres, sans possibilité d’évasion et de découverte. Les étudiants sont tenus de rester enfermés à l’Université pour écouter et chez eux ou à la Bibliothèque Universitaire pour réviser. Ecouter, lire, apprendre, se taire. Se lancer dans la vie ? Construire son identité en se confrontant à des  expériences ? Vivre en société ? Ce n’est pas à l’ordre du jour. Reste quelques soirées festives dans les boites du coin ou des petites sorties entre amis dans des bars. Ce n’est pas un programme ambitieux pour une vie sociale accomplie…

 

L’Université est devenue une usine à déprime. L’Université française est en crise. Elle ne manque pas d’acteurs de talent mais le système entier est à la dérive. De nombreux jeunes se retrouvent sans diplôme, incapables de se ressaisir, et pourtant ils avaient du potentiel. Ils le savent. Alors des frustrations se forment, de la colère émerge et la révolte gronde à travers des provocations souvent trop maladroites. Une réforme d’ampleur doit être impérativement opérée. Mais une réforme de l’éducation nationale ne fera pas tout. L’école ne fait pas tout. Les français devront comprendre que d’autres voies existent vers un parcours professionnel accompli. Les exemples de réussite de non-diplômés sont nombreux.

 

Nous devrons impérativement axer le changement de notre société sur la valorisation des individus et l’encouragement à la création. Que les jeunes se lancent, qu’ils créent et qu’ils inventent !                                        

Le collectif est important car on ne fait rien seul, mais il existe toujours des potentiels qui en feront plus seuls qu’une armada mal inspirée. Faisons confiance à l’individu et valorisons les talents, valorisons ceux qui feront que notre pays pourra réussir, car sans eux nous n’y arriverons pas.


Florian BRUNNER

Commenter cet article