Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Florian Brunner

Un blog engagé où tout le monde pourra s’exprimer à sa manière sur Colmar, sa région et plus largement sur l'Europe et l'état du monde.

"Les responsables américains des services secrets n’arrivent pas à entretenir une cohésion collective par rapport à leurs actions"

Publié le 8 Juillet 2013 par Florian Brunner

 

NSA.jpg

 

Les services secrets américains ont des fuites dans leurs informations parce que nombre d’acteurs de ce domaine ne partagent plus les objectifs assignés. Les responsables américains des services secrets n’arrivent pas à entretenir une cohésion collective par rapport à leurs actions. La paranoïa américaine suite aux attentats du 11 septembre 2001 s’est accrue et ne semble plus connaître de limites. Il appartient aux alliés des Etats-Unis de fixer les limites nécessaires à la sauvegarde de leurs intérêts.

PRISM est un « cyberregard » qui peut plonger dans la vie de tous les citoyens de la planète. Les citoyens américains peuvent être espionnés. Les européens également. Le document majeur remis par Snowden constitue une présentation de type Power Point (une série de visuels expliquant le fonctionnement du système espion) destinée aux analystes. Selon cet élément ultraconfidentiel, la NSA disposerait d'accès aux serveurs des plus grands noms de l'internet: Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, AOL, Skype, YouTube, Apple…Ce n'est pas le seul moyen de la NSA pour surveiller tout ce qui se passe. Grâce à ses propres crawlers, des robots d'indexation et de recherche, l'agence a la capacité de procéder à des recoupements très fins. Ainsi tous les éléments de la vie privée sont récoltés.

 

Les citoyens européens n’ont plus de secrets pour les services secrets américains. Les Etats-Unis se transforment ainsi en Etat policier qui ne respecte plus la vie privée de ses citoyens et des citoyens du monde. Ainsi les données récoltées pourront servir pour faire pression sur des responsables de groupes stratégiques (européens...) dans la guerre économique. Il s’agit d’une arme dans ce combat. Il apparait donc bien précipité et naïf pour l’Union européenne de se lancer dans des accords de libre-échange avec les Etats-Unis alors que ces derniers récoltent toutes sortes de données leur assurant une supériorité. L'Union européenne devra poser clairement ses conditions.

 

En outre il est très dommageable que Barack Obama ne réussisse pas à entrainer plus loin les Etats-Unis dans les réformes sociales alors que la paranoïa américaine s’affole toujours autant et trouve de nouveaux moyens pour violer la vie privée des citoyens et s’affranchir des lois. Ces méthodes sont dignes de l’époque de Georges W. Busch. Une époque qui devra trouver sa conclusion. Les Etats-Unis doivent changer sinon ils risquent de se faire plus d’ennemis que d’amis. Il n’est d’ailleurs pas étonnant que l’Amérique du Sud ouvre ses bras à Snowden. Cette zone a toujours été dominée voire dédaignée par les Etats-Unis et saisit aujourd’hui toutes les opportunités de se venger et de s’affirmer. Un dialogue plus équilibré et respectueux entre les Etats-Unis et l’Amérique du Sud devient urgent.

 

Ce qui est certain c'est que si les services secrets américains savent de nombreuses choses sur nous, nous connaissons désormais aussi plus précisément leur organisation et leur manière d'opérer. Nous n'avons même pas eu à lever le petit doigts, les agents des services secrets américains se chargent de nous transmettre les informations. Ainsi le système de renseignement américain est aujourd'hui son propre piège. Quant à l'Union européenne, il apparait aujourd'hui clairement qu'elle devra gagner en indépendance en ce qui concerne sa Défense et sa capacité de renseignements, sans céder aux mêmes dérives. Un défi qui sera long à relever mais la nécessité existe.

 

Florian BRUNNER.

Président des Jeunes Démocrates d’Alsace

Représentant des Jeunes Démocrates de France chez les Young Democrats for Europe

Commenter cet article