Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Florian Brunner

Un blog engagé où tout le monde pourra s’exprimer à sa manière sur Colmar, sa région et plus largement sur l'Europe et l'état du monde.

Les jeunes français travaillent dans le vide

Publié le 8 Juillet 2014 par Florian Brunner

 

 

En 2009, le défunt Directeur de Sciences Po Paris, Richard Descoings, remettait un rapport à Nicolas Sarkozy sur les lycées après une phase de consultations et de débats organisés dans 80 lycées de 76 départements.

 

Les propositions issues de ces consultations portaient sur l’orientation, considérée comme le point central de toute réforme, le renforcement de la voie technologique, le rééquilibrage des baccalauréats généraux et la recherche d’une meilleure maîtrise des langues vivantes. Le rapport préconisait ainsi l’instauration d’un temps scolaire spécialement réservé à l’orientation, la multiplication des stages et heures d’information, la création de quotas dans certaines filières de l’enseignement supérieur (IUT notamment) pour les jeunes issus de l’enseignement technologique, le renforcement des langues vivantes pour le baccalauréat littéraire, l’évaluation orale des langues vivantes au baccalauréat.

 

Un rapport d’information sur le même sujet avait été déposé à l’Assemblée nationale le 27 mai 2009 par M. Benoît Apparu. Il formulait des propositions particulières (allègement du baccalauréat, création d’une première année de licence généraliste, par exemple) mais beaucoup de ses préconisations rejoignaient celles du rapport Descoings. Lors de la remise de ce dernier rapport, le Président de la République de l’époque avait indiqué qu’il souhaitait voir ses principales recommandations mises en oeuvre dès la rentrée scolaire 2010.

 

Aujourd’hui, aucune réforme n’a été lancée et le système éducatif français court à sa perte. Les dérives se sont accrues et les performances des jeunes sont pauvres. Nous faisons toujours autant de propagande autour d’un BAC usé et dépassé. Nous nous réjouissons dans l’illusion. En plus de nous aveugler sur la situation du lycée, nous occultons complètement l’agonie de l’Université française.

 

Nos jeunes travaillent au lycée et à l’Université, pour finir aux plus mauvaises places dans les classements portant sur les performances des systèmes éducatifs au niveau international (PISA…). Formatés par l’élitisme ambiant, nos jeunes travaillent comme des japonais et des coréens, sont anxieux comme des japonais et des coréens…et sont loin derrière les japonais et coréens. Les dérives graves d’un système, sans ses performances. Rappelons que dans la dernière édition PISA*, l’Asie domine, avec Shanghaï en tête sur les mathématiques, les sciences et la compréhension de l'écrit, tandis que Hong Kong et Singapour sont tantôt deuxième ou troisième.

 

Les Universités françaises sont devenues de grands Centres à déprime, où enfermée pendant des heures dans des amphithéâtres clos, scotchée devant les écrans d’ordinateur, la jeunesse se fane. Les jeunes travaillent effectivement, beaucoup (sauf ceux qui trichent et ils ne sont pas peu nombreux), les jeunes s’épuisent. La sélection implacable s’opère. Tout ça pour obtenir des jeunes peu performants au plan international. Un constat accablant et très inquiétant.

 

Les jeunes français travaillent dans le vide. Ils n’ont d’ailleurs pas forcément le choix. Le système étant ce qu’il est, la pression parentale étant ce qu’elle est, les choses étant ce qu’elles sont. Mais de plus en plus, nous voyons des jeunes prendre d’autres voies et même partir dans d’autres pays. Cette situation d’agonie éducative met le pays dans l’impasse.

 

Nous devons d’urgence réformer l’éducation française afin de ne pas piéger les jeunes et afin d’améliorer nettement les performances de notre pays. La crise de l’éducation française ne fera qu’accentuer la crise de notre économie. Les deux domaines étant intimement liés.

 

Florian BRUNNER

 

*L'étude Pisa mesure les connaissances et compétences des élèves de 15 ans en maths, lecture et sciences. La dernière étude a porté sur la période 2009 - 2012.

Commenter cet article