Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Florian Brunner

Un blog engagé où tout le monde pourra s’exprimer à sa manière sur Colmar, sa région et plus largement sur l'Europe et l'état du monde.

Le droit de savoir, le devoir d'informer : « Le poids réel des militaires dans la dépense publique »

Publié le 27 Juillet 2014 par Florian Brunner

 

 

 

Source : une étude (fondée sur les documents budgétaires de 2013) du Général(2S) Allard, directeur de recherche à l'IRIS et ancien commandant de l'aviation légère de l'armée de terre.


Une phrase du ministre de la Défense, lors de la parution de la loi de programmation militaire 2014-2019 a beaucoup séduit les médias et tous ceux qui dénoncent des effectifs excessifs, des cadres pléthoriques (surtout au sommet de la hiérarchie), des rémunérations fastueuses avec pour conséquence finale une pyramide obèse, des cadres vieillissants et un poids anormal du militaire dans la dépense publique :


« L'enjeu c'est aussi le bon emploi de l'argent de l’Etat, donc du contribuable » se traduisant par « Economies sur le fonctionnement et aussi sur la masse salariale ».


Et cela au moment même où, concernant la fonction publique, la ministre déclare : «Le contexte est difficile...La situation financière une contrainte. Notre volonté est une volonté de renforcement de la fonction publique en même temps qu'une volonté d'amélioration de la situation des agents ».


Facile alors de comprendre la chute de moral de nos soldats qui voient leur horizon se boucher tant au plan collectif qu'au niveau individuel ! Qu'en est -il réellement ?


- La part de la Défense dans la dépense publique totale est très faible: 3,2% à comparer aux 3,1 « ordre et sécurité publique »; 10,8 « enseignement » ou 42,6 « protection sociale ».


- Un quart des effectifs sont du personnel civil: en 2019 effectifs réduits à 186 832 dont 55 447 civils « non projetables » pour un ministère dont la fonction est le combat. En 2019 l'armée de terre sera capable de projeter 66 000 hommes en opération c'est-à-dire moins que les recrutements supplémentaires prévus de 2013 à 2017 dans l'Education Nationale.


- Les militaires ne représentent que 4,3% de la fonction publique (11,7% de la fonction publique d'Etat).


- Masse salariale de l'Etat hors pensions = 80,6 milliards d'euros dont 7,7 pour les militaires soit 9,5% alors qu'ils représentent 11,7 % des effectif. A noter que les primes « volatiles » et non prises en compte pour le calcul des retraites représentent 36% de cette masse.


- Contrairement à une légende, l'encadrement est très faible :


                   - Catégorie A (cadres): Civils:56,3%, Officiers : 13,2%


                   - Catégorie B (Intermédiaire): Civils:20,9 %, Sous-officiers:53,5%


                   - Catégorie C (employés...): Civils:22 %, soldats:33,3%


- Ascenseur social « bloqué » par une réduction jusqu'à 30 % des tableaux d'avancement (alors même que 70% des Cat A et B sont recrutés dans la catégorie inférieure...). Chute de la motivation et de l'attrait du métier...


- Un encadrement de haut niveau « ridiculement bas » comparé à celui de la fonction publique civile  = 921 Généraux (3 armées, DGA, CGA), soit 0,41% des effectifs lorsque avec 84 600 « équivalents civils » pour 1 665 450 agents, le pourcentage s'élève à 5,1.


Les Généraux militaires ne représentent en réalité que 0,3 % du total des « Généraux civils ». A titre info: agriculture (3,9 %), Education nationale et recherche (71,8%), Intérieur (3,3%) Justice (9,5%) premier ministre (2,3%).

 


 

Les données chiffrées sont toutes tirées des documents budgétaires 2013.


Références:


http://www.fonction-publique.gouv.fr/ministre/presse/discours-196


http://www.defense.gouv.fr/ministre/prises-de-parole-du-ministre/prises-de-parole-de-m.-jean-yves-le-drian/discours-jean-yves-le-drian-conference-de-presse-3-octobre


Rapport sur l'état de la fonction publique et des rémunérations 2013, page 145. 

 

 

Commenter cet article