Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Florian Brunner

Un blog engagé où tout le monde pourra s’exprimer à sa manière sur Colmar, sa région et plus largement sur l'Europe et l'état du monde.

Colmar doit renouer avec l’efficacité

Publié le 14 Février 2014 par Florian Brunner

 

 

Pour rendre pauvre, on ne peut que souligner l’efficacité du système français


Alors que Gilbert Meyer ne cesse d’étaler sa prétendue réussite dans les médias, il semblerait d’après ses partisans que Bertrand Burger n’ait pas le droit de parler de ses aboutissements dans le monde de l’entreprise. En effet Bertrand Burger serait un patron gagnant une fortune grâce à une entreprise que son père lui aurait donné. Il gagne de l’argent, il a fait marcher son entreprise, qu’il s’en aille ! Dans le débat public Colmarien, on ne veut que des administratifs tristes qui ont l’âge d’être à la retraite. L’argent on ne veut pas en entendre parler, il ne faut pas en gagner, il vaut mieux vivre pauvre et rendre pauvre, c’est surement le rêve et l’objectif de tous les citoyens. En tout cas pour rendre pauvre, on ne peut que souligner l’efficacité du système français.

 

Nombreux sont les patrons locaux qui gagnent bien leur vie mais qui doivent fournir un fort investissement en travail


Bien entendu il ne faut pas se vendre au Veau d’or et se laisser dominer par le monde l’argent et c’est justement le cas de Bertrand Burger. Lorsqu’il a hérité de l’entreprise de son père, elle devait subir de profondes mutations et c’est en effectuant un énorme travail personnel qu’il a pu relancer l’activité de cette structure familiale. Beaucoup de citoyens ignorent la dureté du monde de l’entreprise. Nombreux sont les patrons locaux qui gagnent bien leur vie mais qui doivent fournir un fort investissement en travail. Et c’est souvent après de lourds efforts que le chef d’entreprise peut voir les fruits de son labeur. Cette situation est très fréquente pour les structures familiales.  Souvent les enfants d’un ou d’une chef d’entreprise ne veulent pas abandonner l’œuvre de leurs parents et poursuivent l’action familiale mais sur un marché en profonde mutation. Des restructurations doivent alors être menées en préservant le personnel qu’ils connaissent très bien.

 

La politique c’est agir


On ne gère pas une Commune comme une entreprise. Mais l’Administration française a besoin de renouer avec l’efficacité : faire mieux avec moins. Pour l’instant l’Administration fait pire avec plus. Une restructuration de l’Administration française est une exigence. Dans ce contexte Gilbert Meyer apparait comme le fonctionnaire absolu. Il a travaillé professionnellement au sein des Collectivités, il a été élu dans des Collectivités, il n’a connu que les Collectivités avec la même manière de faire qui créé des remous dans sa propre administration : la forme plutôt que le fond, la virgule au bon endroit plutôt que le sens et la portée du message. Nous devons renouer avec une logique d’action. La politique c’est d’abord agir, agir au service des citoyens. Bertrand Burger en chef d’entreprise a appris à agir face à une nécessité de mutation et face à la crise. S’il y a un élément que l’Administration a du mal à comprendre aujourd’hui : c’est cette nécessité de réformer le système qui est en place pour faire perdurer l’économie française.

 

Beaucoup trop de responsables politiques ont baissé les bras face aux enjeux de notre économie, nous devrions donc plutôt nous réjouir de voir des acteurs de l’économie investir le champ politique. Le monde politique a besoin de diversité et de renouvellement. Bertrand Burger apporte une équipe riche et compétente avec de nouveaux acteurs. Il répond à cette nécessité de mutation. Aux électeurs de se mobiliser pour bouger Colmar.


Florian BRUNNER

Commenter cet article