Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Florian Brunner

Un blog engagé où tout le monde pourra s’exprimer à sa manière sur Colmar, sa région et plus largement sur l'Europe et l'état du monde.

La société française doit se réconcilier avec l’argent

Publié le 5 Février 2015 par Florian Brunner

La société française doit se réconcilier avec l’argent

Au cœur des évolutions sociétales, des mouvements de niveaux de vie et des questions de pouvoir d’achat. Au cœur de la santé des foyers, de l’épanouissement des individus et de la qualité de vie, il y a l’argent. L’argent, ce moyen qui a été inventé pour stimuler les actions et les entreprises humaines. Une invention saine, qui rencontre des dérives, parce qu’elle est mal contrôlée et surtout parce que l’on ose jamais aborder son rôle crucial dans notre société.

 

Les êtres humains travaillent pour trouver des ressources financières

 

Les questions d'inégalités, de chômage et d'éducation, imprègnent tous les débats nationaux et elles tournent autour d’un seul problème vital : avoir de l’argent. L’argent permet aux citoyens d’acquérir des moyens, d’investir, de trouver un logement, d’entretenir une famille, de construire son espace et son temps de vie. Les enfants vont à l’école pour pouvoir ensuite trouver un travail (c’est la raison motrice), et avec ce travail gagner de l’argent. Au fond, les êtres humains travaillent surtout parce que l’argent est donné en échange du labeur. Sans argent, il est probable que les individus ne se donneraient pas tant de mal. Ainsi les moyens financiers sont stratégiques et permettent aux citoyens d’accomplir de nombreuses actions, lorsqu’ils le veulent.

 

En France, la culture entrepreneuriale est très limitée

 

Les jeunes sont de plus en plus, sans moyens et se tournent vers des domaines durs ou ingrats. Les chômeurs sont en difficulté financière. Des ménages s’endettent. Tous ces publics n’arrivent pas à trouver de sources financières. Des croyances baignent notre société et amènent les citoyens à penser que pour gagner beaucoup d’argent, il faut travailler beaucoup (travailler plus, pour gagner plus...). Si le travail était la condition unique pour avoir de l’argent, alors de nombreux travailleurs acharnés seraient milliardaires. Ils sont bien entendu très loin du compte. Les grandes fortunes se fondent sur des actions entrepreneuriales et des revenus passifs qui en résultent. Les revenus passifs sont des bons moyens d’entretenir son niveau de vie. Or en France, la culture entrepreneuriale est très limitée. Dans les structures scolaires, il n’existe aucune formation à la liberté financière, à la manière dont on gère un budget et ses gains. Nous avons besoin d’aborder le rôle de l’argent et son impact. Un débat national doit s’ouvrir sur ces questions.

 

Nous devons aborder la question de l’argent et la nécessité d’avoir des formations financières dans la scolarité, ainsi que dans le monde du travail

 

Non, ce n’est pas mal de gagner de l’argent. Comment sortir de la crise, des endettements, des difficultés financières, si déjà les citoyens pensent que gagner de l’argent, c’est mal ? Gagner de l’argent, est un bénéfice, qui permet de structurer son parcours de vie, de créer les conditions d’un épanouissement personnel. De nombreux citoyens n’arrivent pas à gagner de l’argent, en tout cas pas assez pour faire face à leurs besoins, à cause de croyances qui bloquent leur volonté, à cause d’un manque de culture financière, à cause d’une absence de bons conseils. Si notre société veut se redynamiser, et sortir de la crise, nous devons aborder la question de l’argent et la nécessité d’avoir des formations financières dans la scolarité, ainsi que dans le monde du travail.

 

Donner des moyens à la volonté de contribution et à l’engagement citoyen

 

Avoir une culture, une construction intellectuelle, une excellente forme physique, une personnalité riche, tous ces éléments comptent, mais sans argent, ils ne pourront s’épanouir. Afin de décupler nos atouts, nous avons besoin de moyens financiers. Pour tenir des associations citoyennes ou humanitaires, pour faire des campagnes de sensibilisation ou politiques, pour stimuler les contributions citoyennes, il faut des moyens. C’est pour ça également, que nous devons réfléchir à la nécessité de dynamiser la volonté de contribution et à la manière dont nous pouvons la valoriser, en lui donnant des moyens. Pour l’instant, la France reste ingrate dans le domaine de l’engagement citoyen. Les institutions françaises tiennent compte des contributions et dans certains cas, se les réapproprient, mais elles laissent trop souvent les contributeurs à leur libre sort, sans aucune action de reconnaissance ou de valorisation (financière…). Or cette négligence de la volonté de contribution n’encourage pas le maintien d’un esprit républicain et national, pourtant si essentiel dans le contexte que nous connaissons.

 

Ainsi notre société doit se réconcilier avec les questions touchant à l’argent. Nous devons aborder cet enjeu, créer le débat, pour définir les actions que nous pouvons entreprendre afin d’aboutir à un meilleur enrichissement de tous. La question de l’argent ouvre sur tous les aspects du développement personnel et du développement de notre société. Il est aujourd’hui essentiel que les citoyens sachent gérer tous les aspects financiers indispensables à l’entretien du foyer. Il est nécessaire de travailler la culture d’entreprendre, afin que chaque individu puisse stabiliser et améliorer son niveau de vie. Les citoyens doivent prendre en main leur réussite financière. L’autonomie financière des citoyens est un enjeu clé de ce début de 21ème siècle.

 

Florian BRUNNER

Commenter cet article