Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog de Florian Brunner

Un blog engagé où tout le monde pourra s’exprimer à sa manière sur Colmar, sa région et plus largement sur l'Europe et l'état du monde.

Bernard FRIEDRICH: "Aqualia : Faire croire que cela est de la bonne gestion relève de la tromperie"

Publié le 3 Février 2015 par Florian Brunner

Bernard FRIEDRICH: "Aqualia : Faire croire que cela est de la bonne gestion relève de la tromperie"

Bernard FRIEDRICH analyse les conditions de la mise aux normes de la piscine Aqualia, à Colmar. Il rappelle que contrairement à ce qui est affirmé par le maire de Colmar, cette affaire révèle la mauvaise gestion de la Ville.

 

N'étant plus candidat aux prochaines municipales -ouf!- monsieur Gilbert Meyer ne se sent plus tenu par un quelconque devoir de réserve, contrairement à ce qu'il exigeait il y a peu d'une fonctionnaire de son personnel...qui pourtant n'était candidate à rien. C'est le message que les invités à  la deuxième inauguration d'Aqualia ont retenu du discours plein de modestie de Gilbert Meyer. Au Conseil Général, certains en parlent encore de cette fraternité tant célébrée ces dernières semaines. A Colmar il n'est pas bon "d'être Charlie".

 

Tout le monde est d'accord pour faire jouer les garanties décennales en cas de malfaçons. Il n'y a cependant pas de quoi s'en féliciter, surtout pour une cité qui dans tous les domaines, se veut extraordinaire. Et en faire une habitude relève d'un manque de sérieux. Car comment expliquer que, pour ses grands travaux, Colmar soit presqu'à chaque fois rendue à cette obligation ? N'est-on pas en droit de remettre en cause l'insuffisance des cahiers de charges initiaux, le choix des entreprises et surtout la qualité ou le sérieux de la réception des travaux ?

 

Certes le coût est quasi nul pour la ville en ce qui concerne les "reprises", avec un effet bénéfique sur celui de réaménagements réalisés à cette occasion. Pourtant faire croire que cela est de la bonne gestion, sans dépenses pour les citoyens, relève de la tromperie. Les travaux entrepris sont financés par des fonds de garantie...et comme chacun le sait, ces fonds sont alimentés par des cotisations, qui au final sortent de notre poche.

 

Mais de même que la liberté et la fraternité colmariennes ne sont que de façade, la solidarité ne vaut que lorsqu'elle rapporte des voix...

 

Sa liberté de parole retrouvée, notre chantre de la Liberté va pouvoir s'en donner à tout va. Et cela, va commencer dès les premières réunions pour les départementales...alors que la réserve républicaine devrait empêcher un maire de prendre parti dans une telle affaire. N'est-il pas le maire de tous les colmariens ? Mais il est vrai qu'avec l'âge sa vue baisse et sa mémoire se pervertit !

 

Bernard FRIEDRICH

Commenter cet article